Get Adobe Flash player

lien de téléchargement du programme culturel 2017

Activité Salle Heure
La CEEAC à l’honneur : Mouvements littéraires d’Afrique Centrale et métamorphose migratoire planétaire.
Cette table ronde se propose de tenter de comprendre et de comparer, à l’intérieur et à l’extérieur de l’Afrique Centrale, des stratégies d’expression, voire de résistance, des cultures et des peuples concernés par le processus de mondialisation. Remarquable ensemble de la plus grande diversité culturelle et linguistique du monde, l’Afrique Centrale est singulièrement sensible aux mouvements des populations intra- et extra-africains. Ces mouvements, dont l’influence est prégnante sur les modes d’existence de ces populations, induisent des expressions culturelles aux prises avec l’ère planétaire. Dans ces flots qui sont sans cesse en effervescence, se construisent des alternatives au niveau desquelles les choix littéraires des écrivains ainsi que les expressions culturelles de toutes sortes, tentent de contourner les obstructions entravant le travail d’élaboration d’une globalisation solidaire et inventive d’autres processus économiques et écologiques plus équitables.
Avec : Sylvia Djouob (Congo), Eric Joël Bekale (Gabon), Jhon Nkengasong Nkengong (Cameroun).
Modératrice : Ismail Outmani (Maroc).
Salle Edmond Amran El Maleh
11:00 - 12:30
Débat : La condition du traducteur.
Quels sont les différents paramètres déterminant la condition du traducteur? Quels enjeux littéraires soulève cette condition et en quoi définit-elle les échanges culturels ? Comment se déploie-elle dans le monde de l’édition et du livre? Quels écueils l’affectent ? Autant d’interrogations qui méritent un diagnostic, guidées par un plaidoyer pour un statut de « traducteur-créateur».
Avec : Françoise Wuilmart (France), Jörn Cambreleng (France), Jalal El Hekmaoui, Zahi Farid.
Organisé par : Le Ministère de la Culture et l’Institut français du Maroc.
Salle Edmond Amran El Maleh
14:00 - 15:30
Autour d’un livre :
Ce que dit le Roseau/ May day ttini uyannin (poèmes en français et amazigh). Hassan Aourid. Rabat, Editions
Tusna, 2016.

Composé de 93 poèmes en amazigh, accompagnés de leur traduction en français, le recueil évoque avec nostalgie les amours et les origines de l’auteur, mais aussi ses regrets et «ses blessures». «Dans sa substance, sa subtilité, sa finesse, cette série de poèmes est toute faite de métaphores feutrées, de douceur exquise, d’une consistance incommensurable», écrit dans la préface Mohamed El Manouar.
Avec : Hassan Aourid.
Modérateur : Mohamed El Manouar.
Salle Ibn Battûta
16:30 - 176:30
Autour d’un livre : La Médersa dans la ville. Hammad Berrada. Rabat, Marsam, 2016.
L’art andalou-maghrébin est analysé dans le détail à travers les Médersas et leur environnement médiéval. Cet ouvrage est un corpus des décors du revêtement architectural à une époque où les Almohades cèdent la place aux Mérinides Nasrides, Abdelwadides et Hafsides sur le Maghreb et une partie de l’Andalousie.
Avec : Hammad Berrada.
Modérateur : Said Ennahid.
Salle Ibn Battûta
18:00 - 19:00

 

Activité Salle Heure
La CEEAC à l’honneur : La coopération culturelle à faire comme horizon de l’Unité Africaine.
Les différentes régions d’Afrique, et notamment l’Afrique Centrale, ambitionnent de construire un être-ensemble producteur de possibles partagés. Et pour cela, ils n’ont de cesse de consolider et de développer leurs relations multidimensionnelles et d’enrichir leurs legs communs. Ceux-ci sont porteurs de chance et de développement humains qu’expriment les cultures que les Africains du Continent et de la diaspora ont en commun et des horizons qu’ils ont à tracer pour les générations qui commencent et celles qui finissent. Corollairement, l’urgence vitale de produire d’autres logiques solidaires, d’autres dialogues constructifs, s’impose ; il s’agit de retrouver, en y réfléchissant ensemble, dans ces cultures et ces horizons à la fois une ligne de chance féconde et des propositions théoriques et culturelles soucieuses de protéger et de développer le bien commun qu’est l’Afrique d’aujourd’hui, d’hier et de demain. C’est à l’approche de telles problématiques que sera consacrée la présente table ronde et notamment à travers le prisme du regard croisé Maroc/CEEAC.
Avec : Diomède Mujojoma (Burundi), Ramses Bongolo (Congo), Celestin Nyirishema (Rwanda).
Modérateur : Abdelhak Najib.
 Salle Afrique
11:00 - 12:30
Autour d’un livre : Au Détroit d’Averroès. Driss Ksikes. Casablanca, Editions Le Fennec, 2017.
Plus de huit siècles se sont écoulés depuis qu’Ibn Rochd est mort à Marrakech. Adib, enseignant de philosophie dans un lycée de Casablanca, tente désespérément de faire entendre la voix de cet humaniste musulman, père de la raison, banni par les siens. Il lui consacre une série de contes inédits à la radio, tout en racontant en public son rapport personnel, subjectif, non livresque, depuis tout jeune avec Averroès, son nom d’exil qui le troublait.
Avec : Driss Ksikes.
Modérateur : Moulim Laaroussi.
Salle Edmond Amran El Maleh
11:00 - 12:30
Autour d’un livre : Patrimoine mondial de l’Unesco: les sites du Maroc.
التراث العالمي لليونسكو : مواقع المغرب
L’ouvrage regroupant des photographies de Cécile Tréal, et préfacé par Mohamed Amine Sbihi, est dédié aux neuf sites du patrimoine culturel marocain, inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO : la Médina de Fès, la Médina de Marrakech, Ksar Ait Ben Haddou, la ville historique de Meknès, le site archéologique de Volubilis, la Médina de Tétouan (ancienne Tittawin), la Médina d’Essaouira, la cité portugaise de Mazagan à El Jadida et Rabat, ville historique et capitale moderne, un patrimoine en partage.
Avec : Youssef Khiara, Samir Kafas.
Modérateur : Mohammed Belatik.
Salle Ibn Battûta
15:00 - 16:30
Autour d’un livre :
Juifs et musulmans au Maroc : des origines à nos jours. Mohammed Kenbib. Coédition Editions Tallandier, 2016. L’ouvrage remet en perspective la présence des communautés juives du Maroc plus que bimillénaire dans le pays. Rappelant qu’elles formaient la première communauté juive du monde arabe, il souligne leur contribution à l’histoire du Maroc, à sa culture, son patrimoine, son économie, ses échanges maritimes et sa diplomatie, tout en étudiant la diversité des fondements de leurs relations avec les autres populations.
Avec : Mohammed Kenbib, Abdou Filali Ansary.
Modérateur : Mohammed Hatim.
Salle Afrique
17:00 - 18:00
Maroc-Espagne : Cultures croisées
Littérature jeunesse : Les particularités de la création de livres pour enfants et adolescents.
La création de littérature pour enfants et adolescents est l’une des expressions les plus riches et animées de la création littéraire dans toutes les cultures. Le livre d’enfance et de jeunesse, est par ailleurs présenté sous un format spécial où les lettres sont accompagnées par l’illustration et les stratégies de création sont particulièrement complexes. Le débat vise à favoriser une rencontre de cette modalité de la création et l’édition littéraire telle qu’elle est conçue dans l’Espagne et au Maroc.
Avec : Enrique Páez (Espagne), Javier Ruescas (Espagne), Beatriz Montero (Espagne), Nadia Essalmi, Amina
Hachimi Alami.
Organisé par : Le Ministère de la Culture et l’Ambassade d’Espagne et l’Institut Cervantès.
Salle Edmond Amran El Maleh
18:00 - 19:30
Autour d’un livre : Musique pour les fauves. Giovanna Benedetti. Panama, Editorial Mariano Arosemena : Instituto Nacional de Cultura.
Inévitable et inépuisable, la poésie de Giovanna Benedetti, fait appel au sens profond de sa parole sans gêne, pour enfiler avec un artifice vigoureux et métaphorique l’intrigue et la vision de « ces époques à peine révélées», où rien ne semble survivre au calcul du rationalisme et de ses critères. Une oeuvre cultivée à l’encre de la maturité et la richesse de la langue, « Musique pour les Fauves » combine plusieurs labyrinthes. Il s’agit d’un exercice très lucide de rupture et de plainte, dans lequel l’auteur impose sur cette toile de fond l’empire de la raison, comme une exigence fondamentale pour régénérer la conscience.
Avec : Giovanna Benedetti (Panama).
Présenté par : Mezouar El Idrissi
Modérateur : Mostafa Ammadi.
Salle Ibn Battûta
18:30 - 19:30

lien de téléchargement du programme culturel 2017

 

Activité Salle Heure
Voix de l’Amérique latine
L’Histoire du Maroc et du Panama, d’un point de vue poétique des femmes de la première et dernière génération.
Les voix féminines ont franchi les seuils de la solidarité, de la lutte dès les premiers temps, et elles ont marqué l’histoire du Maroc et de la République du Panama. Ainsi, ces deux pays unissent dans un travail de recherche créative, dirigé par Rajaa Dakir et Mariafeli Domínguez, des universitaires, des chercheurs, des écrivains de renommé, à l’initiative de l’Ambassade du Panama au Maroc dans le cadre de son programme de diplomatie culturelle. Un travail où la plume et le talent de quatorze chercheurs des deux pays montrent que la coopération Sud-Sud est possible.
Avec : Maria feli Domínguez (Panama), Rajaa Dakir.
Modératrice : Gloria Young (Ambassadrice du Panama au Maroc).
Organisé par : Le Ministère de la Culture et l’Ambassade du Panama.
 Salle Ibn Battûta
11:00 - 12:30

lien de téléchargement du programme culturel 2017

 

Activité Salle Heure
La CEEAC à l’honneur
Les productions culturelles en Afrique Centrale et leurs environnements naturels : Sahara, Sahel, Tropiques.
Cette table ronde se propose d’aborder une interrogation sur les espaces en prenant son point de départ dans les productions littéraires et intellectuelles en Afrique Centrale. A travers une présentation critique des situations géoécologiques, elle vise à contribuer à une réflexion concernant la perception culturelle du phénomène de l’espace et de ses significations vécus par les écrivains, notamment en faisant référence à des exemples au Sahel, au Sahara, dans les Tropiques et les zones subtropicales.
Avec : Jeanne de Chantal Wodobodé (République centrafricaine), Ali Djiddi Sougoudi (Tchad).
Modératrice : Sanaa Ghouati (Maroc).
 Salle Afrique
10:00 - 11:00
Maroc-Espagne : Cultures croisées
Forum de Traducteurs : Deuxième édition.
Organisé à l’initiative de l’Institut Cervantès de Casablanca, cette seconde édition du Forum de traducteurs a pour objectif de présenter les résultats d’un travail collaboratif d’un groupe de traducteurs marocains (traduisant de et vers l’espagnol et l’arabe). Il s’agit notamment de la présentation d’une anthologie de contes d’écrivains espagnols en arabe “Querida amiga”, et de présentation, par l’Institut Cervantes de Marrakech, de l’édition de la traduction en arabe de l’oeuvre de l’écrivain chilien Gonzalo Rojas, ainsi que du projet de traduction du poète José Hierro.
Avec : Hassan Boutakka, Said Benabdelhouahed, Juan Marsa (Espagne).
Organisé par : Le Ministère de la Culture, l’Ambassade d’Espagne et l’Institut Cervantès.
Salle Ibn Battûta
16:30 - 17:30

lien de téléchargement du programme culturel 2017

 

Activité Salle Heure
La CEEAC à l’honneur
Langues d’écriture et diversité culturelle en Afrique Centrale
Avec: Aminadab Havyarimana (Burundi), Buabua wa Kayembe (Congo Démocratique), Jean Nyama Divassa (Gabon), Benjamin Rendekouzou (République Centrafricaine).
Modérateur : Najib Abdelhak (Maroc)
 Salle Afrique
10:00 - 11:30
Des noms sur le podium.
Le cahier de Zahir. Réda Sadiki Casablanca, le Fennec, 2015. Grand Prix Atlas, Catégorie « Fiction », 2016.
Avec : Réda Sadiki.
Modérateur : Olivier Rachet (France).
Salle Ibn Battûta
11:00 - 12:30
Autour d’un livre: Tayeb Saddiki, le bon, la brute et le théâtre. Ahmed Massaia. Tanger, Virgule Editions, 2016.
Avec: Ahmed Massaia.
Modérateur: Issam-Eddine Tbeur.
Salle Edmond Amran El Maleh
18:30 – 19:30
La CEEAC à l’honneur
L’entrée culturelle des pays de la CEEAC dans le XXIème siècle, Ou la fin de l’ère postcoloniale.
Avec: Suzana Micue Obama Eyang (Guinée Equatoriale), Estanislao Medina Huesca (Guinée Equatoriale).
Modérateur : Abdelali Barouki (Maroc).
Salle Ibn Battûta
18:30 – 19:30

lien de téléchargement du programme culturel 2017

 

Activité Salle Heure
Autour d’un livre
Giboulées de soleil. Roman. Lenka Hornakova-civade. Paris, Alma Editeur, 2016. Prix Renaudot des lycéens 2016
Avec: Lenka Hornakova-Civade (Tchèque).
Modérateur : Mounir Serhani
Organisé par : L’Ambassade de la République Tchèque et le Ministère de la Culture
 Salle Ibn Battûta
11:00 - 12:30
La CEEAC à l’honneur. L’apport des femmes écrivaines aux pays de la CEEAC.
«L’Afrique Centrale et le monde». Taib Chkili. Casablanca, la Croisée des Chemins, 2015
Avec : Abdellah Baida.
Modératrice : Soraya Sbihi (Maroc).
Salle Afrique
15:00 - 16:30
Cérémonie du thé japonais: Cérémonie du thé.
Organisé par : L’Ambassade du Japon, en collaboration avec le Ministère de la Culture et l’Office des Foires de Casablanca.
Salle Edmond Amran El Maleh
15:00 – 16:00
Autour d’un livre : L’exception au coeur de la mondialisation : Renouveau Arabe ou crépuscule islamiste. Mouhamed Dioury. Saint- Ouen (France). Les Editions du Net.
Avec: Mouhamed Dioury
Modérateur : Yahya El Yahyaoui.
Salle Ibn Battûta
18:30 – 19:30

lien de téléchargement du programme culturel 2017

 

Activité Salle Heure
Autour d’un livre
Ceci n’est pas une valise
Traduit par: : Xavier Luffin.
Avec: Xavier Luffin (Belgique), Taha Adnan.
 Salle Ibn Battûta
15:00 - 16:30
L’Afrique Centrale et le monde
«L’Afrique Centrale et le monde». Taib Chkili. Casablanca, la Croisée des Chemins, 2015
Avec: Narcisse Mouelle Kombi (Ministre des Arts et de la Culture, Cameroun), Edmond Elanga (Cameroun), Prince Kum’a Ndumbe III (Cameroun), Didier Mumengi Tshikudi (Congo Démocratique)
Modérateur: Bouazza Benachir (Maroc)
  Salle afrique
17:00 - 18:00
Mémoire d’Edmond Amran El Maleh.Edmond Amran El Maleh : valeurs et universalité
«L’Afrique Centrale et le monde». Taib Chkili. Casablanca, la Croisée des Chemins, 2015
Interviewé par : Abdellah Baida.
Avec: : André Azoulay, Hassan Nejmi, Myriem Khrouz.
Salle Edmond Amran El Maleh
17:00 – 18:00

lien de téléchargement du programme culturel 2017

L’acte d’écrire ne peut concrétiser son impact et son efficience qu’à travers son engagement en faveur du principe de diversité, ainsi qu’en se centrant sur l’ensemble des valeurs propices à la diffusion d’un tel précepte. Qu’il s’agisse d’aborder efficacement les genres littéraires, intellectuels, philosophiques et artistiques, ou d’approcher les différents thèmes et problématiques afférents aux grandes préoccupations humaines, le besoin de diversité demeure pourvu d’un ample attrait et d’une contemporanéité requise. En effet, l’acte d’écrire ne jouit de son pouvoir impactant et ne réalise son indispensable diffusion qu’en adhérant à cet horizon en tant qu’investissement dans le renouveau, l’inattendu et l’original. En débattant de sujets comme : la politique et la littérature, la problématique de la traduction, la culture amazigh, les lettres hassanies, l’histoire du Sahara, l’écriture et l’enfant, la littérature des voyages et d’autres thèmes actuels et originaux, la présente édition du SIEL instituera des indicateurs pour s’interroger sur sa propre mise en vigueur du principe de diversité. D’autant plus que nous aspirons, en rendant effectif ce principe, à sonder l’ensemble des problématiques et interrogations culturelles et les multiples domaines de la recherche et de la création à même d’enrichir l’aire culturelle nationale.

Copyright © 2012 / 2018 Salon International de l'Edition et du Livre - Tous droits réservés
Suivez nous sur facebook
Notre chaine youtube