Get Adobe Flash player

Il s’agit du premier prix décerné par une organisation marocaine indépendante spécialisée dans la création poétique internationale. Quand la « Maison de la poésie au Maroc » a décidé, depuis quelques années, de créer, en partenariat avec la Fondation CDG et en collaboration avec la Ministère de la culture, un prix international de poésie dénommé « Argana », elle visait, en premier lieu, plus d’ouverture de la poétique marocaine sur les poétiques internationales innovatrices, ainsi que faire connaître cette poétique en diffusant sa voix. C’est en référence à ce noble esprit que le jury du prix « Argana » a décidé de décerner le trophée de cette année au poète portugais Nuno Jùdice, l’une des signatures les plus présentes et influes dans la sphère poétique de son pays et du monde. 

Le Prix International du Roman Arabe (Booker) est un des prix littéraires les plus prestigieux dans le monde arabe. Depuis sa création en 2007 par les Émirats Arabes Unis, en collaboration avec le Prix britannique Booker et la collaboration de la fondation des émirats et le centre Edenfield pour le dialogue, ce prix récompense l’excellence dans la littérature arabe contemporaine et vise à promouvoir la littérature arabe sur le plan international, et ce, à travers la publication et la traduction des œuvres récompensées dans différentes langues du monde.

La 21ème édition du Salon International de l’Edition et du Livre sera marquée par l’organisation d’une grande cérémonie, au cours de laquelle sera annoncée, lors d’une conférence de presse, la liste courte 2015 pour ce prix. Par ailleurs, une rencontre sera organisée afin de présenter les romans en lice. C’est réellement un des moments forts de cette édition.

Ce volet offre l’opportunité de rencontrer directement des écrivains et créateurs marocains, arabes et étrangers. A travers un débat ouvert, franc et sans intermédiaires, il rend possible  le tissage d’une relation de proximité avec les préoccupations et questionnements des premiers  à propos des thématiques et problématiques afférentes à l’écriture et aux aléas de la vie. Ces rencontres sont, par conséquent, autant d’éventualités pour signifier aux gardiens de la noblesse des mots la chaleur de l’admiration, et les entourer de la sollicitude et du respect qu’ils méritent  eu égard  à leurs apports en matière d’éducation et d’enrichissement de notre imaginaire collectif commun.

Ils ont en commun l’appartenance à l’écriture, la création, la possession d’un regard spécifique sur le village qu’est devenu le monde. Et la langue d’expression littéraire : le Français. Les uns sont marocains, les autres suisses.

Le volet du programme du SIEL intitulé « Tandems » consiste à mettre en relations deux d’entre eux, un Marocain et un Helvétique, pour qu’ils débattent, dans un cadre ouvert et spontané, des questions relatives à l’acte de créer et d’écrire en présence des lecteurs et du public. Trois rencontres sont ainsi prévues où un écrivain marocain accueillera  son invité suisse. L’expérience se poursuivra lors du Salon du livre et de la presse de  Genève en avril 2015 où les écrivains et créateurs marocains seront accueillis par leurs homologues suisses.

Il s’agit de femmes et d’hommes ayant  contribué, chacun de  sa part, à l’enrichissement de notre scène culturelle, intellectuelle, artistique et créatrice ; une contribution mise en service pour la propagation des valeurs du Beau. La mort étant une réalité douloureuse, et l’absence un sentiment désagréable, les rencontres programmées dans ce volet se déploient comme autant de moments pour rappeler les qualités de nos écrivains et créateurs défunts, et d’opportunités pour se remémorer leurs apports en faveur de la promotion et l’élévation de la nation marocaine. Dans le but, évidemment, de les préserver contre l’exécrable machine de l’amnésie.

Ce volet parie sur la mise en exergue des nouvelles et jeunes voix créatrices marocaines, authentiques héritières des noms consacrés, et leur présentation au large public. Pour ce faire, l’occasion sera offerte aux jeunes générations de créateurs pour rencontrer le public et partager avec lui les rites de l’écriture qu’elles pratiquent. De ce fait, ce volet s’inscrit dans une approche de renouvellement des élites et d’ouverture, plus ample et en toute confiance, sur les diverses interrogations formulées par notre jeunesse. En effet, la fertilisation de notre champ culturel ne se limite nullement dans l’apport des noms consacrés et fondateurs, mais nécessite, inéluctablement et également, les nouvelles visions et conceptions qu’engendrent la spontanéité et l’émerveillement des jeunes talents.

Copyright © 2012 / 2018 Salon International de l'Edition et du Livre - Tous droits réservés
Suivez nous sur facebook
Notre chaine youtube